Histoire d'Acigné

La deuxième guerre mondiale 1939-1945

En 1939-1945, Acigné eut 9 tués. Le bourg fut occupé par l’armée allemande.

Quelques acignolais furent arrêtés.

Parmi eux, le garagiste Cottin pour avoir récupéré des armes et nargué l’occupant.

Prosper Chubert, avoué, fut déporté à Mathausen, où il mourut.

Victor Pannetier, membre du parti communiste, fit dérailler avec un groupe de partisans deux trains de permissionnaires allemands au Haut Sévigné (8 morts, 30 blessés graves). Déporté au camp de Dora, il survécut, ainsi qu’un autre acignolais.

Acigné fut libéré par l’armée américaine le 2 août 1944, deux jours avant Rennes.