V’là les Américains

V’là les Américains

Tout début août 1944, la percée d’Avranches permet à l’armée américaine de se ruer en Bretagne, traversant l’Ille-et-Vilaine en quelques jours. Acigné est libérée dès le 2 août, Rennes le 4, etc. C’est la liesse dans la population libérée. Mais le chassé-croisé des troupes en mouvement est aussi, sur le moment, cause d’incertitudes, de surprises et parfois de drames.

Pierre Anger, témoin majeur

Pierre Anger, un Acignolais adepte des prises de vue photographiques et cinématographiques, nous a laissé des images précieuses de la Libération d’Acigné et de Rennes en 1944, prises avec un à propos remarquable.

Une héroïne acignolaise: Anna Duveau

Fille d’une couturière et d’un tailleur d’Acigné, Anna Duveau y est née en 1893. Installée à Rennes et y exerçant le métier de couturière, elle entra dans la Résistance en 1943. Arrêtée et déportée par l’occupant, de même que son fils, ils moururent l’un et l’autre en camp en Allemagne en 1944.

Le camp « explosif » de Fouillard

Un camp militaire, consacré au stockage de munitions, fut créé en 1939 par l’armée britannique à l’orée de la forêt de Rennes. Il fut utilisé ensuite par les Allemands, avant d’être pulvérisé en 1944 dans une gigantesque série d’explosions consécutive à un bombardement.